le miel

Le miel est produit par les abeilles à partir du nectar des fleurs qu’elles butinent. Ce miel est leur principale source de nourriture et dépend des floraisons qui ont lieu à proximité de la ruche tout au long de l’année.

Afin de préparer l’hiver, les abeilles cherchent en permanence à constituer des provisions. Le but de l’apiculteur est d’offrir aux abeilles de son rucher les meilleurs conditions de développement possible afin que soit produit plus de miel que ce qui serait nécessaire aux abeilles pour vivre jusqu’au printemps suivant.

Le miel est stocké par les abeilles dans la partie haute de la ruche. Un ou plusieurs étages supérieurs seront ajoutés au printemps pour que les abeilles puissent y stocker l’excédent de miel à chaque grande floraison.
Chaque alvéole se remplit du nectar transformé par les abeilles. Lorsque le degré d’humidité est optimal, les abeilles rebouchent les alvéoles par une fine opercule de cire. Chaque alvéole est ainsi un petit pot de miel.

Une fois les cadres de « hausses » garnis de miel et que les alvéoles le contenant sont « operculées », le miel est prêt à être récolté.
Il faut alors prélever les rayons concernés et les emmener en miellerie.

La première opération consiste à retirer cette fine couche de cire qui vient refermer chaque alvéole. Un extracteur est ensuite utilisé pour faire jaillir le miel des alvéoles en utilisant la force centrifuge. Ce miel très liquide coule ensuite à travers un tamis à maillage très fin puis est laissé au repos plusieurs jours.
Durant ce temps d’attente, dit de « maturation » avant la mise en pot, les dernières particules de cires, bulles d’airs et grains de pollen remontent à la surface.

La récolte du miel est donc un procédé naturel car uniquement mécanique et réalisé à froid.
Une fois mis en pot, le miel peut se conserver plusieurs années. Suivant les fleurs butinées lors de sa création, il deviendra plus ou moins crémeux avec le temps.

 

Publicités